Bannière Faculté des sciences ISE
........

Au coeur des enjeux environnementaux

developpez-vos-competences

Site internet

Nouveau site internet de l'Institut des sciences de l'environnement à venir ! 

Bon été à toutes et à tous !

Le développement de la recherche intersectorielle au Québec

22 juin 2011 - Le Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ), le Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT) et le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC) reconnaissent et favorisent l'intersectiorialité de la recherche en modifiant l'article 2.4 des Règles générales communes.

Ces modifications permettent désormais les multiples appartenances des chercheurs à des infrastructures majeures financées par l'un ou l'autre des trois Fonds de recherche du Québec.

Pour Louise Vandelac, directrice de l'Institut des sciences de l'environnement et Prix interdisciplinarité de l'Acfas 2010, cette modification correspond parfaitement aux efforts déployés, depuis plus de 20 ans, en matière de formation, de recherche et d'intervention par les membres de l'Institut des sciences de l'environnement, par les générations d'étudiants-es qui y ont été formés-es et par plusieurs centres de recherche qui y sont associés, dont la Chaire d'étude sur les écosystèmes urbains, le Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l'environnement (CINBIOSE) et le Collectif de recherche en aménagement paysager et agriculture urbaine durable (Crapaud).

Pour elle, « cette décision des fonds de recherche du Québec s'inscrit parfaitement dans la perspective des grands organismes internationaux pour qui les synergies entre les disciplines de sciences naturelles et les sciences humaines et sociales sont au coeur de l'innovation scientifique et sociale, et s'avèrent essentielles pour analyser et répondre adéquatement aux enjeux environnementaux contemporains. L'apport des sciences exactes et naturelles, humaines et sociales, est en effet indispensable pour identifier les enjeux et leurs articulations et pour fournir des données solides pour l'élaboration de la problématique et la mise en oeuvre des politiques. Il est à souhaiter que ce premier pas des fonds du Québec s'élargisse maintenant à l'octroi de fonds dédiés à des projets interdisciplinaires et transsectoriels».
Le Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ), le Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT) et le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC) reconnaissent et favorisent l'intersectiorialité de la recherche en modifiant l'article 2.4 des Règles générales communes.

Ces modifications permettent désormais les multiples appartenances des chercheurs à des infrastructures majeures financées par l'un ou l'autre des trois Fonds de recherche du Québec.

Pour Louise Vandelac, directrice de l'Institut des sciences de l'environnement et Prix interdisciplinarité de l'Acfas 2010, cette modification correspond parfaitement aux efforts déployés, depuis plus de 20 ans, en matière de formation, de recherche et d'intervention par les membres de l'Institut des sciences de l'environnement, par les générations d'étudiants-es qui y ont été formés-es et par plusieurs centres de recherche qui y sont associés, dont la Chaire d'étude sur les écosystèmes urbains, le Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l'environnement (CINBIOSE) et le Collectif de recherche en aménagement paysager et agriculture urbaine durable (Crapaud).

Pour elle, « cette décision des fonds de recherche du Québec s'inscrit parfaitement dans la perspective des grands organismes internationaux pour qui les synergies entre les disciplines de sciences naturelles et les sciences humaines et sociales sont au coeur de l'innovation scientifique et sociale, et s'avèrent essentielles pour analyser et répondre adéquatement aux enjeux environnementaux contemporains. L'apport des sciences exactes et naturelles, humaines et sociales, est en effet indispensable pour identifier les enjeux et leurs articulations et pour fournir des données solides pour l'élaboration de la problématique et la mise en oeuvre des politiques. Il est à souhaiter que ce premier pas des fonds du Québec s'élargisse maintenant à l'octroi de fonds dédiés à des projets interdisciplinaires et transsectoriels».