Bannière Faculté des sciences ISE
........

Au coeur des enjeux environnementaux

developpez-vos-competences

Site internet

Nouveau site internet de l'Institut des sciences de l'environnement à venir ! 

Bon été à toutes et à tous !

L’ISE souligne le premier anniversaire de son accord-cadre avec le CEMAGREF

UQAM-IRSTEAIl y a maintenant un an qu' a été signé l’Accord-cadre entre l’Institut des sciences de l'environnement de l'UQAM et le CEMAGREF, rebaptisé sous le nom de l’IRSTEA à l’occasion de ses 30 ans d’existence.

D'abord, soulignons la contribution de Marc Lucotte, professeur libéré à l'Institut des sciences de l'environnement et directeur du programme de doctorat, qui a été nommé Président du Conseil Scientifique et Technique du CEMAGREF en France pour un mandat de quatre ans. Il est aussi la personne contact à l'UQAM chargée de veiller à l’application du présent protocole signé le 1er juin 2011.

Par ailleurs, Denis Salles, sociologue et directeur de recherche à l'IRSTEA, a collaboré avec l'ISE sur plusieurs fronts:

  • Conjointement avec Laurent Lepage, directeur de la maîtrise en sciences de l'environnement, et Nicolas Milot, professeur associé et chargé de cours à la Chaire de recherche sur les écosystèmes urbains à l'ISE, Denis Salle a contribué à organiser le colloque «Adaptation aux changements globaux : climat et environnement, de la science à l'action» qui a été présenté à plusieurs reprises, notamment ce printemps, à l'ACFAS.
  • De plus, Denis Salle assure avec Louise Vandelac, directrice de l'Institut, la co-tutelle de Julia Barrault, candidate au doctorat en sociologie.
  • Et plusieurs chercheurs de l'IRSTEA, dont M.Salles, avec des cherceurs de l'ISE coordonnent le projet GAGILAU sur la comparaison des systèmes fluviaux-estuariens des trois fleuves que sont la Garonne, la Gironde et le Saint-Laurent.

Pour plus d'informations:

http://www.er.uqam.ca/nobel/toxen/conferences/gal.html
http://www.oasu.u-bordeaux1.fr/index.php?pg=gagilau&lg=fr

 

Finalement, il est à noter que le protocole d’entente est ouvert aux professeurs-chercheurs de toutes disciplines qui verront un intérêt à développer des projets de coopération.

 

Bienvenue et que cette collaboration soit fructueuse!

 

Plus d'informations sur l'accord-cadre:

 

Plus d'information sur l'IRSTEA

Le CEMAGREF est un Institut de recherche pour la gestion durable des eaux et des territoires. C'est un établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST) qui comporte 9 centres répartis à travers la France, et regroupe 1400 personnes dont 450 ingénieurs et chercheurs, 200 doctorants et 40 post-doctorants.

Les axes d’excellence des recherches menées au Cemagref portent sur la qualité des eaux de surface, la biodiversité, les technologies vertes, le développement territorial et l’économie de l’environnement. Les recherches menées au Cemagref se distinguent par leurs dimensions multisectorielles, impliquant des industriels et des collectivités territoriales.

Histoire du CEMAGREF -  Le cemagref, Centre national du machinisme agricole, du génie rural et des Eaux et Forêts est né en 1981 de la fusion du Centre technique du GREF (CTGREF) et du Centre national d'études et d'expérimentations du machinisme agricole (CNEEMA). Il devient IRSTEA en novembre 2011, afin de faire coïncider son nom avec la réalité actuelle de ses recherches, qui ont évolué, en 30 ans, des problèmes de mécanisation et d'aménagement rural vers les question agro-environnementales.

nouveaux défis comme la qualité de l'alimentation, la gestion des ressources en eau, la maîtrise des pollutions, la gestion des risques naturels ou le développement de territoires ruraux en déclin démographique. Toujours opérant sur des thématiques situées au coeur du développement et de l'avenir de notre société, toujours avec le même modèle de recherche finalisée, le Cemagref, devient Irstea, l’insitut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture et, continuera à se mobiliser pour trouver et construire des solutions aux questions agro-environnementales.